mercredi 6 mai 2009

Encore plus de soutien pour les caisses financières

Murielle Chatelier
Le Nouvelliste (Port-au-Prince, Haïti)
15 janvier 2008


Au cours des trois prochaines années, le Développement international Desjardins (DID) travaillera à accroître l'interconnectivité des 56 caisses financières qui composent son réseau en Haïti, en plus de celles se trouvant dans quatre autres pays. Un projet financé par la Fondation Bill et Melinda Gates.

Le projet de 9,1 millions de dollars américains mené par DID permettra de mettre au point, de tester et de démarrer une nouvelle plateforme informatique qui reliera ensemble les coopératives d'épargne et de crédit de chacun des cinq réseaux impliqués. Ça représente plus de 250 établissements. Les membres d'un même réseau pourront ainsi effectuer des transactions dans différents points de service et les coopératives pourront transférer des fonds entre elles.

Depuis deux ans, DID dirige un projet-pilote d'implantation d'infrastructures de télécommunications, lequel permettra d'atteindre l'interconnectivité. « Nous allons entrer dans la 3e année de ce projet d'informatisation des caisses, signale M. Réal Deschênes, le chef de mission de DID. Il y a quelques accrocs, mais de façon générale, les résultats sont satisfaisants. »

Une présence internationale

Présent au Vietnam, au Burkina Faso, au Mali et au Togo, DID réalise son mandat de plus grande envergure en Haïti : il se déroule sur une période de dix ans. Actuellement, plus de quatre projets sont en cours pour amener les coopératives à s'associer à un plus grand système financier et à accroître leur portée, notamment. DID est aussi présent en ville qu'en province.

Ces innovations pourront par la suite être étendues au sein du réseau d'institutions financières partenaires de DID à travers le monde, c'est-à-dire dans une vingtaine de pays de l'Afrique, de l'Asie, de l'Amérique latine, des Antilles, de l'Europe centrale et de l'Est. DID mènera aussi des études afin d'évaluer les résultats de l'interconnectivité.

Des répercussions locales

Le président de la Fédération des caisses Le Levier, M. Bel-Aval Laguerre, estime que ce projet permettra aux coopératives haïtiennes de bénéficier de l'expérience d'économies d'échelle importante. « Ce nouveau projet devrait déboucher sur des opportunités intéressantes pour les membres des caisses. Dans quelques années, ils seront en mesure d'effectuer des transactions à travers tout le réseau, d'un comptoir de services à l'autre. »

Le projet de DID sera mis en branle au cours des prochains mois. « Un jour, dit M. Laguerre, avec l'interconnectivité, on pourra aller très loin. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire